Pour un ciel étoilé en Val de l’Eyre

Lettre ouverte aux 5 maires de la Communauté de Communes du Val de l’Eyre

Mesdames, Monsieur,

Nous nous permettons d’attirer votre attention sur un sujet qui revient de plus en plus fréquemment, dans les préoccupations des personnes de notre communauté de communes nous contactant.
Il s’agit du problème des éclairages nocturnes et de leurs inconvénients :

  • dépenses inutiles.
  • impact négatif sur le sommeil des riverains
  • effets pervers de la pollution lumineuse sur la biodiversité (diminution énorme des insectes volants et donc des populations de chauve-souris, si utiles pour lutter contre les invasions régulières de moustiques ; désorientation des oiseaux migrateurs, etc.) et sur l’observation du ciel la nuit.

    (Photo par SeaquestDS)

Un grand nombre de communes est maintenant inscrit sur la liste des « Villes et Villages étoilés », un label attribué lorsque l’on diminue les éclairages nocturnes.
La région Nouvelle Aquitaine vient d’ailleurs d’initier une action, avec le COPTEC (COnseil Permanent de la Transition Énergétique et du Climat), pour que nous devenions une région pilote dans ce domaine.

Le fait de baisser l’intensité de ces éclairages, voire de les éteindre pendant quelques heures, permet de faire des économies d’énergie substantielles et de dégager des moyens financiers susceptibles d’être dirigés vers d’autres actions.
D’autre part, il est prouvé que cela contribue à une meilleure qualité du sommeil chez les riverains.
Sans compter l’impact extrêmement positif sur la biodiversité, argument non négligeable, vu sa diminution alarmante à l’heure actuelle (certaines villes, comme Bègles près de chez nous, ont assorti ces mesures de la pose de nids pour les chauves-souris sur tous les bâtiments publics, puis sur les bâtiments privés – une façon de se prémunir contre les moustiques, car elles peuvent en manger des milliers chacune toutes les nuits).

Enfin, retrouver le plaisir de regarder en famille – ou à travers un télescope – une nuit étoilée, ne peut que permettre à nos habitants de renouer des liens précieux avec la nature.
Ces liens nous incitent à la protection de notre environnement dont nous sommes totalement dépendants, ce que bon nombre de nos concitoyens ont oublié et qui conduit à une situation terriblement préoccupante aujourd’hui.
Certains objecteront que cela risque d’augmenter l’insécurité. Il n’en est rien, les études le prouvent maintenant : on n’a observé aucune différence dans ce domaine, avant ou après avoir baissé les éclairages.

Voici un article de Reporterre citant l’exemple d’une petite ville ayant obtenu le label « Villes et Villages étoilés » : Ecommoy eteint ses lumieres et voit les etoiles


Espérant par cette contribution vous avoir apporté des pistes de réflexion sur ce sujet,
nous vous prions de croire, Mesdames, Monsieur, en l’expression de nos sentiments très respectueux.


Pour le groupe local EELV Val de l’Eyre

Laisser un commentaire

+ 5 = 10